L’actualité de MyCercle

Lancement d'une plateforme sécurisée d'arbitrage

02 juillet 2017 -

MyCercle vient de mettre au point la première solution ouvrant à chaque acteur (institutionnel ou indépendant) sa propre plateforme numérique sécurisée de médiation et d'arbitrage, intégrant son image, sa gouvernance et son règlement. Utilisable instantanément, son coût est très faible (dès 1€/mois par médiation ou arbitrage).

Accédez à la vidéo

Communiqué de presse

MyCercle propose aux médiateurs, aux arbitres et à leurs institutions leur plateforme sécurisée « clé en main ».

Une étude récente de MyCercle* vient de rappeler combien la numérisation renforce les avantages de la médiation et de l’arbitrage : leur simplicité, leur rapidité, et la réduction des coûts qu’engendre cette rapidité. 

L’étude souligne également le retard de la numérisation des acteurs de l’arbitrage et de la médiation en France : retard des institutions (nombreuses et réputées) comme des médiateurs et arbitres indépendants.

Ce retard s’explique largement par l’absence de plateformes sécurisées et accessibles (par leur coût et leur simplicité) que chaque acteur puisse s’approprier pour engager facilement la numérisation équilibrée du secteur (l’un des trois scénarios décrit par l’étude). 

MyCercle vient de mettre au point la première solution ouvrant à chaque acteur (institutionnel ou indépendant) sa propre plateforme numérique sécurisée de médiation et d'arbitrage, intégrant son image, sa gouvernance et son règlement. Utilisable instantanément, son coût est très faible (dès 1€/mois par médiation ou arbitrage).

Ces plateformes simplifient, accélèrent et surtout sécurisent les partages nécessaires à une médiation ou à un arbitrage. Elles réduisent fortement les coûts pour des litiges petits et moyens.

Les plateformes…

. prennent en compte les spécificités de la médiation (avec des partages entre les parties ou avec le seul médiateur) comme de l’arbitrage (avec une salle d’audience virtuelle qu’alimentent directement les conseils des parties) ; 

. sont strictement indépendantes mais compatibles entre elles.

Chaque plateforme permet…

. plusieurs médiations ou arbitrages en parallèle ;

. le partage de messages, documents et agenda. Les ajouts sont signés, tracés et horodatés. Alertés sur leur messagerie, les destinataires accèdent du message à leur espace, via un mot de passe, pour consulter ou télécharger.

Les accès sont facilement contrôlés, sans les problèmes que posent les listes de diffusion par mail : le partant est définitivement supprimé, le nouveau venu retrouve tout l’historique.

Rien de confidentiel ne transite par les serveurs de messagerie (contrairement aux envois par mail).

*Cette étude est téléchargeable ICI